Élections départementales et régionales résultats premier tour et fonctionnement deuxième tour

Élections départementales et régionales - Résultats premier tour et fonctionnement deuxième tour.

élections européennes

Résultats du premier tour

La participation à Chantepie est la même sur les deux scrutins pour ce premier tour : 34,19%

 

Élections régionales

  • Hissons haut la Bretagne : 13.62%
  • Bretagne d’Avenir : 19.65%
  • Un notre monde : 0.41%
  • Bretagne insoumise : 5.90%
  • Tous unis contre l’islamophobie, agir pour ne pas subir : 0.33%
  • Nous la Bretagne avec Thierry Burlot : 15.19%
  • La Bretagne avec Loïg : 22.74%
  • La Bretagne en héritage : 0.37%
  • Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs : 1.94%
  • Une Bretagne forte, liste soutenue par le rassemblement national : 10.32%
  • Bretagne ma vie : 7.72%
  • Bretagne responsable : 0.78%
  • Debout la Bretagne, debout la France ! : 1.03%

Détails des résultats

 

Élections départementales

  • Annaïg Douard et Didier Ricou : 2.57%
  • Tony Danilo et Anne Réminiac : 4.94%
  • Isabelle Aubaud et Nicolas Boucher : 24.14%
  • Sofia Ben Lahcen et Kamel Elahiar : 0.50%
  • Frédéric Bourcier et Béatrice Hakni-Robin : 29.37%
  • Stéphanie Cadiou et Julien Masson : 12.53%
  • Jeanne Larue et Nicolas Perrin : 25.96%

Détails des résultats

Appel à bénévole

Chantepie recherche toujours des bénévoles pour constituer les bureaux de vote le 27 juin.

Condition : être inscrit.e sur la liste électorale de la commune.

Intéressé.e.s ? Vous pouvez transmettre vos coordonnées à accueil.general@ville-chantepie.fr

Élections – mode d’emploi

Le scrutin sera ouvert de 8 h à 18 h précises dans les neuf bureaux :

  • salle des Marelles, bureau n° 1 et bureau centralisateur ;
  • école des Landes, n° 2, n° 3 et n° 4 ;
  • Maison pour tous, n° 5 et n° 6 ;
  • école des Deux-Ruisseaux, n° 7, n° 8 et n° 9.

Pour voter, chaque électeur doit se présenter avec sa carte d’électeur et obligatoirement avec un titre d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité, passeport, carte d’identité de parlementaire avec photographie, carte d’identité d’élu local avec photographie, carte vitale avec photographie, carte du combattant avec photographie, carte d’invalidité ou carte de mobilité inclusion avec photographie, permis de conduire en carton avec photographie ou sécurisé conforme au format Union européenne…).

Merci de vous munir d’un stylo à encre noire ou bleue pour la signature de la liste d’émargement.

 

L’organisation des bureaux de vote pour cette double consultation sous contraintes sanitaires :

 

Voter par procuration

Vous ne pouvez pas voter le 27 juin ? Vous pouvez faire une procuration jusqu’à la veille du scrutin.

Vous pouvez pré-remplir votre demande sur maprocuration.gouv, puis la faire valider dans un bureau de police ou de gendarmerie. Vous devez impérativement vous rendre dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie pour faire valider votre procuration. En effet, pour éviter les risques de fraude, il est indispensable qu’un policier ou un gendarme habilité par le juge contrôle votre identité et s’assure de votre libre consentement.
Votre mandataire n’a pas à se déplacer avec vous.

Les résultats électoraux en direct

Retrouvez ci-dessous les résultats par territoire, dès qu’ils seront disponibles.

Une fonctionnalité proposée par Ouest-France

Les élections régionales

Élus pour six ans, les Conseillers régionaux sont renouvelés en intégralité (art. L.336 du code électoral).

Mode de scrutin

Les Conseillers régionaux sont élus dans chaque région au scrutin de liste à deux tours, sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l’ordre de présentation. Les listes sont régionales mais constituées d’autant de sections qu’il y a de départements dans la région.
L’effectif du Conseil régional de la région Bretagne est fixé à 83 membres et le nombre de candidats doit être de 91, les candidats supplémentaires servent à pourvoir les postes qui deviennent vacants en cours de mandat (démission, décès…). Le nombre de candidats par section départementale est ainsi défini :

  • Côtes d’Armor : 17
  • Finistère : 25
  • Ille-et-Vilaine : 28
  • Morbihan : 21.

La liste de candidats est composée alternativement d’un candidat de chaque sexe.
Le nombre de sièges à attribuer pour chaque liste est calculé au niveau régional, puis réparti entre les sections départementales en fonction du nombre de suffrages obtenus dans chaque section.

 

Premier tour

Si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50 %), elle obtient le quart des sièges à pourvoir ; on appelle cela la prime majoritaire. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. Sinon, il est procédé à un second tour la semaine suivante.
Les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour peuvent se maintenir, et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages.

 

Second tour

La liste qui arrive en tête obtient un quart des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés au second tour. Il convient également de répartir les sièges de chaque liste entre les sections départementales en fonction du nombre de voix obtenues dans chaque département et pour les sièges restants, il s’agit là encore d’appliquer la règle de la répartition proportionnelle à la plus forte moyenne.

À quoi sert le Conseil régional

Tous les six ans, vous élisez au suffrage universel direct le Conseil régional de Bretagne, assemblée de 83 élu·e·s qui décide des grandes orientations de la politique régionale, avec l’éclairage de deux assemblées consultatives. Le « gouvernement » de la Région, composé du président et de son exécutif, propose les décisions soumises à cette assemblée délibérante et les fait ensuite exécuter en s’appuyant sur l’administration régionale.

 

Les compétences de la région

Économie

Développer l’économie et l’emploi. Collectivité chef de file pour le développement économique, la Région exerce une compétence exclusive dans ce domaine :

  • Schéma de développement et aides économiques
    Une intervention globale, de l’élaboration d’un schéma stratégique de développement économique régional (le schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) à la gestion des aides aux entreprises et à l’accompagnement des secteurs d’activité de l’économie régionale.
  • Avec les intercommunalités
    Cette compétence peut être en partie déléguée : en Bretagne, il a ainsi été choisi de mener cette action en collaboration avec les intercommunalités, portes d’entrée pour les entreprises sur leurs territoires en matières d’aides.
  • Innovation et recherche
    Les Régions ont aussi pour mission de soutenir l’innovation. En Bretagne, il a été décidé de soutenir également la recherche bien que cette compétence relève en premier ressort de l’État.

 

Formation

Former les jeunes et les adultes. La Région a une large compétence dans la formation initiale et continue de tous les publics :

  • Orientation
    Organiser l’orientation professionnelle, du collège à la retraite : la Région coordonne un service public régional de l’orientation (CIO, pôle emploi…).
  • Lycées
    Assurer la construction, l’entretien, l’équipement, le fonctionnement des lycées (également gestion du personnel non enseignant) ainsi que l’offre de formations en apprentissage jusqu’en 2020.
  • Formation professionnelle
    Définir et financer l’offre de formation professionnelle pour les jeunes et les adultes à la recherche d’un emploi ou d’une nouvelle orientation professionnelle et organiser les formations aux métiers du secteur sanitaire et social.
  • Enseignement supérieur
    La Bretagne a aussi choisi d’apporter son soutien à l’enseignement supérieur : la Région participe au financement de ses sites pour développer une offre de formation équilibrée sur le territoire.

 

Transport

Organiser les transports. La compétence de la Région concerne l’ensemble des modes de transports non urbains (terre, fer, air, mer), avec la responsabilité d’élaborer un schéma régional de  transports respectueux de l’environnement et de coordonner l’action des collectivités pour connecter tous les mode de transports.

  • Réseau de transports publics
    La Région développe un réseau régional de transports publics pour assurer les mobilités à l’intérieur du territoire régional et son accessibilité au reste du monde.
  • Modernisation des infrastructures
    Participation à lamodernisation des grandes infrastructures de transport : routes, rail, ports et aéroports.
  • Aménagement et exploitation des ports maritimes et des aéroports.
  • Transport régional de voyageurs
    La Région organise le transport régional de voyageurs (tarifs, desserte, qualité de service, information aux voyageurs) : train et car TER depuis 2002, transports interurbains et scolaires et desserte maritime des îles dans les régions littorales depuis 2017.

 

Territoire et environnement

Aménager le territoire. Partenaire privilégié de l’État pour l’aménagement du territoire, la Région a pour mission d’œuvrer à un développement équilibré entre zones urbaines et rurales. Chaque Région élabore un schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité (Sraddet) pour son territoire.

  • Equipements et infrastructures d’intérêt général
    La Région défini les objectifs de localisation des grands équipements,  infrastructures et  services d’intérêt général (transports, activité économique, culture et sport…) en veillant à la cohérence des projets d’équipement avec les politiques de l’État et des autres collectivités. Elle participe aussi à leur financement.
  • Transition écologique et énergétique
    Chef de file pour l’environnement, la Région est responsable des objectifs d’aménagement du territoire pour la transition écologique et énergétique : climat, énergie, biodiversité, recyclage des déchets et gestion de l’eau.
  • Logement et habitat
    La Région participe aux rénovations urbaines de la politique de la ville et apporte un soutien à la construction de logements et l’amélioration de l’habitat.
  • Réseau numérique
    Le numérique est une compétence optionnelle des Régions : la Région Bretagne a choisi de s’impliquer dans l’aménagement numérique et l’inclusion numérique.  

 

Qualité de vie

Préserver la qualité de vie. La Région peut aussi investir des compétences optionnelles, dites compétences « partagées » car elles sont ouvertes à tous les échelons de collectivités (intercommunalités, Départements, Régions). La Région Bretagne exerce ces compétences en lien avec ses compétences obligatoires et en partenariat avec les autres collectivités :

  • Culture, patrimoine, langues régionales
    Soutien à la création artistique, protection du patrimoine …
  • Sport
    Subvention des clubs et associations sportives, équipement des lycées…
  • Tourisme
    Développement et promotion du tourisme
  • Jeunesse
    La compétence est optionnelle, mais les Régions ont la responsabilité d’élaborer un plan d’actions pour la jeunesse .
  • International
    Les Régions sont chargées de la gestion des fonds européens sur leurs territoires pour 2014-2020. Elles peuvent par ailleurs développer leur action et leur relation avec l’Europe et l’international.

 

En savoir plus

Les élections départementales

Élus pour six ans, les Conseillers départementaux sont renouvelés en intégralité (art. L.192 du code électoral).

Le département d’Ille-et-Vilaine compte vingt-sept cantons. La Ville de Chantepie fait partie du canton de Rennes 3.

 

Mode de scrutin

C’est un scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours avec un binôme élu dans chaque canton. Les candidats doivent se présenter en binôme composé d’une femme et d’un homme. Par ailleurs, pour conforter la parité, le binôme des remplaçants des candidats doit lui aussi être composé de deux personnes de sexes différents, afin que chaque candidat et son remplaçant soient du même sexe.

 

Premier tour

Pour être élu au premier tour de scrutin, le binôme de candidats doit avoir obtenu la majorité absolue des suffrages
exprimés (plus de 50 %) ET un nombre de suffrages égal au quart de celui des électeurs inscrits. Si aucun binôme
de candidats ne remplit cette double condition, il est procédé à un second tour le dimanche suivant.

 

Second tour

Seuls les binômes de candidats ayant obtenu un nombre de suffrages égal au moins à 12,5 % du nombre des électeurs inscrits peuvent se maintenir au second tour ; dans le cas où un seul binôme de candidats remplit ces conditions, le binôme ayant obtenu après celui-ci le plus grand nombre de suffrages peut se maintenir au second tour. Dans le cas où aucun binôme ne remplit ces conditions, les deux binômes ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages au premier tour peuvent se maintenir au second tour.
Au second tour, l’élection a lieu à la majorité relative, quel que soit le nombre de votants. En cas d’égalité de suffrages, l’élection est acquise au binôme qui comporte le candidat le plus âgé.

À quoi sert le Conseil départemental

Collèges, routes, aide sociale… découvrez en vidéo et en 3 minutes les principaux champs d’intervention du Département d’Ille-et-Vilaine.

 

 

En savoir plus