Covid-19 la situation actuelle

Bulle de dialogue
[Mise à jour le 07-04-2021]

Les annonces du 31 mars 2021

Depuis le samedi 20 mars 2021, le couvre-feu débute à 19h sur l’ensemble du territoire métropolitain, selon les règles précédemment en vigueur. Dans 19 départements, des mesures renforcées sont appliquées tous les jours de la semaine de 6h à 19h. Suite à l’évolution de la situation sanitaire, le Président de la République a annoncé un élargissement de ces mesures à l’ensemble du territoire métropolitain.

Les restrictions précédemment en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropoli-tain, dès le samedi 3 avril à 19h et pour une durée de 4 semaines, soit :

  • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf achats, motif impérieux, professionnel, santé, etc. (sur présentation de l’attestation) ;
  • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.

Les consignes jusqu’à nouvel ordre

  • Port du masque obligatoire à partir de 11 ans sur l’espace publique, et à partir de 6 ans dans le cadre scolaire ;
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique ;
  • Prolongation de la fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtres, musées…). Les librairies et les disquaires sont autorisés à ouvrir.
  • Le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec l’objectif d’atteindre au moins 4 jours sur 5 en télétravail ;
  • Les offices dans les lieux de cultes sont autorisés. Ils doivent respecter les règles du couvre-feu, à savoir un retour à domicile des participants avant le début du couvre-feu. Le lieu de culte doit se trouver dans son département de résidence ou à moins de 30 km si l’on se situe en frontière de département. La nouvelle jauge prévoit, pour l’organisation des cérémonies, de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux.
  • Les cimetières ne sont pas fermés.
  • Les rassemblements privés de plus de 6 personnes sont déconseillés ;
  • Dans la continuité des annonces du Président de la République le mercredi 31 mars, une suspension de l’accueil des élèves intervient :
    • la semaine du 5 avril pour les écoles, les collèges et les lycées,
    • la semaine du 26 avril pour les collèges et les lycées.
    Les vacances scolaires se dérouleront du samedi 10 avril au lundi 26 avril pour toutes les zones. Pendant les périodes de suspension de l’accueil, un enseignement à distance est assuré pour l’ensemble des élèves concernés.
  • La prise en charge scolaire (écoles, collèges) et périscolaire (garderies, centres aérés) est maintenue pour les enfants des personnels prioritaires dans la gestion de la crise sanitaire. Les crèches peuvent également rester ouvertes pour les enfants des personnels prioritaires.
  • Dans l’enseignement supérieur, les cours se poursuivent dans les conditions actuelles, à partir du lycée les cours sont adaptés entre présentiel et visioconférence.
  • Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation.
  • Seuls les commerces prioritaires sont autorisés à ouvrir. Les bars et les restaurants restent fermés. Les galeries marchandes de plus de  20 000 m² restent fermées. En Ille-et-Vilaine sont concernés les centres commerciaux non-alimentaires suivants : le centre commercial de Cesson-Sévigné, l’Ikéa de Pacé, le centre commercial Alma dans le sud de Rennes, le centre commercial Colombia dans le centre-ville de Rennes, le centre commercial Grand Quartier à Saint-Grégoire, le centre commercial Leclerc à Saint-Grégoire, le centre commercial La Madeleine à Saint-Malo.
  • Dans les marchés ouverts ou couverts, seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d’espèces fruitières ou légumières sont autorisés, avec le respect d’une jauge de 4m² par client en plein air et 8m² par client dans un marché couvert. Comme ailleurs sur l’espace public, les regroupements ne doivent pas dépasser 6 personnes. La vente à emporter de boissons alcoolisées est interdite sur la voie publique ainsi que, lorsqu’elle n’est pas accompagnée de la vente de repas, dans les restaurants pratiquant la vente à emporter.
  • Les auto-écoles peuvent poursuivre leur activité de préparation aux épreuves pratiques du permis de conduire, dans le respect du protocole sanitaire qu’elles appliquaient jusqu’ici. La préparation des épreuves théoriques continue de se faire à distance.
  • Certains services à domicile restent autorisés dans le respect des règles sanitaires applicables. Les activités à caractère commercial, sportif ou artistique et les activités de cours à domicile autres que de soutien scolaire sont possibles dans la mesure où elles seraient autorisées si elles étaient exercées en établissement recevant du public. Les activités qui s’exercent nécessairement au domicile des clients sont autorisées sans autre restriction.
  • Restriction des déplacements à l’étranger : toute entrée et sortie en France à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne est interdite sauf motif impérieux. Pour les pays de l’UE, l’entrée est conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers. Tous les déplacements en provenance et en direction de tous les territoires ultramarins sont également soumis désormais à la production de motifs impérieux.

Les déplacements pendant le couvre-feu ne sont autorisés que pour :

  • les déplacements professionnels ou universitaire et les déplacements entre le domicile et le lieu de travail ;
  • les déplacements pour des raisons de santé ;
  • les déplacements pour motif familial impérieux ;
  • les déplacements liés à des missions d’intérêt général :
  • les déplacements pour sortir des animaux de compagnie.

Les attestations dérogatoires

attestation de déplacement dérogatoire

attestation de déplacement professionnel

attestation de déplacement scolaire

remplir l’attestation en ligne

(Re)voir l’allocution gouvernementale du 29 janvier 2021 

 

(Re)voir l’allocution gouvernementale du 14 janvier 2021 

 

(Re)voir l’allocution gouvernementale du 10 décembre 2020 

 

(Re)voir l’allocution présidentielle du 24 novembre 2020