Saison spectacle vivant

Bulle de dialogue

La saison spectacle vivant

La Saison spectacle vivant est organisée par le service Culture et vie associative.
Ses mots d’ordre : inventer, faire du lien, être curieux ! Une programmation riche et variée (musique, danse, jeune public, théâtre…) est proposée tout au long de l’année.

L’idée est d’allier propositions singulières et grand public, pour faire découvrir des sensibilités d’artistes d’ici et d’ailleurs.
La Saison  privilégie des projets artistiques centrés sur l’idée de rencontre, avec des spectacles qui investissent l’espace public, au sein de lieux parfois atypiques ! Il tisse ensuite une constellation de projets avec des partenaires variés (écoles, associations, autres services municipaux…), afin de créer des liens entre artistes et habitants.

Au-delà des propositions événementielles, chaque année, comme un fil rouge tout au long de la saison, une résidence d’artistes est accueillie sur le territoire. C’est également l’occasion d’impliquer les Cantepiens dans un projet de long terme, dont le travail se clôture par la présentation en avant-première d’une création originale.

 

Newsletter

Pour ne manquer aucune actualité, vous pouvez vous abonner à notre newsletter en cliquant ici.

 

Billetterie

Vous pouvez réserver et retirer votre billetterie auprès du service Culture au 07 71 44 00 98 ou sur culture@ville-chantepie.fr

Plaquette culturelle septembre-janvier

S’inscrire à la newsletter Culture

Saison 2022-2023

SAISON 2021 - 2022

  • Spectacle lancement de saison culturelle
    Double plateau dansé
    25 septembre 2021 à partir de 19h – Complexe des Deux Ruisseaux

Pode Ser – de et avec Leïla Ka – pièce chorégraphique

Lorsqu’on regarde au loin, derrière soi, on prend la mesure de ce que l’on a traversé, de ce et ceux qui nous ont sculpté, des paroles qui nous ont construit, on compte ceux qui nous accompagné et puis on s’étonne. On s’étonne de tout ce que l’on a été, les rôles qu’on a joués, certains assignés et de ce qu’on aurait pu être, peut-être… Une fille, une sœur, une élève, une conne, une vendeuse, une débutante, une femme, une timide, un profil, une voleuse, une meuf, la grosse, une blanche, une pro, une gestionnaire, une merde. Et lorsqu’on regarde là, juste devant soi, on compte tous ceux que l’on est aujourd’hui, on liste ceux qu’on devrait être ou rêveraient d’être encore, ainsi que tous les personnages dans lesquels on est disséminé. Et ça fait beaucoup.

Pode Ser est un solo percutant sur la difficulté d’être soi, sur les contradictions de l’être et des multiples identités qui se mêlent en nous. Jeune chorégraphe venue du hip-hop, Leïla Ka aborde la question des contradictions de l’être avec une force peu commune. Au premier abord on pourrait se dire que l’image hip-hop ne correspond guère à cette silhouette gracile. Pourtant, décidée et tranchante, elle y va, rageuse, et la voilà au combat. Engagée, elle entre dans l’arène lumineuse, et boxe. Elle affronte son propre corps et Schubert prête son opus 100 à ce combat rageur et troublant.
Un instantané époustouflant de vérité, un uppercut d’émotion en seulement 15 minutes… Teaser.

Parcours – Compagnie Obosso

Parcours est le récit dansé d’un voyage vers l’inconnu. Celui de l’artiste ayant quitté son pays et les siens pour échapper à la précarité. C’est en conjuguant danses hip-hop et africaines qu’Ekilibro Noah figure son exil avec une grâce et une puissance indéniables.

Noah Mgbélé Timothée dit Ekilibro est né au Cameroun où il se passionne tout d’abord pour le cirque puis pour la danse hip hop. Il se spécialise en breakdance et développe un style très personnel basé sur l’équilibre. Teaser.

Retour en images

  • Festival Le Grand Soufflet – 8 et 9 octobre 2021 
    Thème : musiques populaires du monde
    Complexe des Deux Ruisseaux

Djusu – concert, sons afro 70/80 – vendredi 8 octobre 2021 – tarifs 6€ et 8€

DJUSU, en langue malinké, veut dire « le coeur ». Avec une prédilection pour les formats psychés et hypnotiques des années 70/80, Djusu emprunte les énergies du highlife, du mandingue, du m’balax, de la rumba, et autres éthiopiques, intrinsèquement associées à leur univers.

Cette formation brute en trio (chant/guitare/calebasses) élabore une musique profondément organique, qui invite à un road trip sans frontière, une transe de l’âme, une plongée dans les émotions. Teaser.

Crédits :
Chant et percussions : Evelyne Mambo
Guitare : Antoine Passet
N’goni, voix, calebasse : Mathias Vaguenez
Son : Olivier Joly
Lumières : Florent Prin

Court-métrages et concert – 9 octobre 2021 – tarif gratuit

Projection de quatre court-métrages sur le thème Accordéons et voyages : Démoni et Somnabulo de Theodore Ushev, Manolito’s deram d’Alla Kinda et Le petit bonhomme de poche d’Ana Chubinidze.

Suivi d’un concert d’Adrien Seguy : Voyage en Accordéonistan. Un Voyage en Accordéonistan, c’est le voyage d’un jeune accordéoniste parti micro au poing à la découverte des traditions orales et musicales qui façonnent la Route de la Soie aujourd’hui. Pendant plus d’un an, Adrien Séguy a enregistré de nombreux musiciens et collecté leurs histoires, accompagné de son accordéon comme vecteur de rencontres et de partage musical. De la Turquie à l’Asie centrale, en passant par le Caucase et l’Iran, ce voyage l’a mené jusqu’en Chine, pour l’étape finale de son projet : trouver le Sheng, un instrument chinois trois fois millénaire supposé être à l’origine de la création de l’accordéon.

Retour en images

  • Hop ! Trouvé ! Dans le cadre de la Fête du cinéma d’animation
    Ciné-concert jeune public – de et avec Éric Philippon et Pierre Payan – tarifs 2.50€ et 3.50€

    7 novembre 2021 à 15h30 – Complexe des Deux Ruisseaux

Après avoir sillonné l’hexagone avec leur trois précédents spectacles (Mécanics, Biques et Piafs et Toimoinous), Éric Philippon et Pierre Payan, anciens musiciens du groupe La Tordue, sont retourné à leur atelier de fabrication, donner vie aux instruments loufoques nés dans leurs imaginaires. Ils ont ainsi donné naissance à une véritable ménagerie musicale à même d’insuffler toute la profondeur sonore aux images qui défilent derrière eux.

Il y aura du bruitage : des sifflets, des jouets qui couinent quand on appuie dessus, des boîtes à meuh, du papier qui bruisse, des trucs en plastique, des cailloux… et de l’harmonica !

Il y aura aussi beaucoup de voix : graves, aiguës, parfois même gentiment ridicules.
Et il y aura bien sûr de la musique, pour faire passer les enfants du rêve à l’absurde, de l’absurde à la poésie et de la poésie à l’aventure avec quelques surprises sonores pour une partition haute en couleurs. Ce ciné- concert est un voyage plein de poésie et d’humour qui est proposé aux petits par une grande variété graphique d’un film à l’autre mais aussi par des scenario autour du « cherche et trouve » qui finalement se rejoignent sur le fond : la quête de l’autre.

Crédits :
Musique et bruitage : Eric Philippon et Pierre Payan
Label Caravan en coproduction avec Les Deux Scènes – Scène nationale de Besançon, et avec le soutien de la région Bretagne et de la SACEM

Retour en images 

  • L’Attirail 
    Théâtre d’objets circassiens – de et avec Tanguy Simonneaux – tarifs 2.50€ et 3.50€

    11 décembre 2021 à 20h30 – Complexe des Deux Ruisseaux

À partir de matériaux, de mécanismes et de lois physiques, un spectacle se crée à la manière de Calder et de son fameux cirque. Bidouilles et bricoles se succèdent tout en e motions. Autant manipulateur qu’acrobate, M. Loyal est seul en piste où le Grand spectacle se joue en catimini sous nos yeux.

IMAGINER, RÊVER ET FAIRE : D’un coup de manivelle, on enclenche le mécanisme. Le chapiteau s’ouvre sous nos yeux et l’on joue à jouer. On transforme, on imagine, on dirait que…
Cette simplicité avec laquelle les enfants transcendent le quotidien, ce besoin de jouer, d’aller ailleurs, de voir plus loin, d’imaginer, de changer les règles. On dirait que… En toute simplicité, on glisse de l’ordinaire vers l’extraordinaire. Il y a un monde qui se construit à partir de bouts de ficelle, de papiers, de ressorts, de trois fois rien. Juste : on dirait que…
C’est rempli de mécanismes, de contrepoids, de constructions, de balanciers, de lois physiques… Juste : on dirait que… le spectacle commence.

UNE CRÉATION SUIVIE EN RÉSIDENCE : Tanguy a posé son attirail à Chantepie en décembre 2020 et a donc pu travailler durant une semaine à la création de ce spectacle. Du théâtre d’objet avec pour thématique le cirque. Faisant honneur au personnage de Monsieur Loyal, il se retrouve seul sur la piste à (re)présenter un cirque dont il est le dernier fidèle : à lui alors la charge d’assurer l’ensemble des numéros à l’aide de ses personnages faits de fil de fer et de bidouille. Incarnation de l’homme-orchestre, ou plutôt de son cousin l’homme-cirque, il décline d’une main de maître son univers visuel et poétique. Véritable déclaration d’amour à cet univers, pour cet ancien circassien qui a finalement pu réunir ainsi ses deux passions : théâtre et cirque.

Crédits :
Conception et interprétation : Tanguy Simonneaux
Regard extérieur : Domingos Lecompte
Regard complice : François Debas
Coproductions : compagnie la Plaine de joie, ville de Chantepie

Retour en images

  • Cabane 
    Petite forme chorégraphique – de et avec Corinne Duval et Albane Aubry – tarifs 2.50€ et 3.50€

    2 et 3 février 2022 à 9h30 et 16h30 le mercredi et 9h30 le jeudi – Maison pour Tous

EXPLORATION CORPORELLE POUR TOUT-PETITS : Dans la lignée de l’Éloge du blanc, proposé en novembre, explorez une autre première rencontre avec l’expression corporelle pour les tout-petits. Un moment poétique et ludique qui donne à voir un rapport sensible au monde.

À partir de l’imaginaire de la cabane, celles de l’enfance, de la forêt, de l’exploration sensorielle et des appétits de fabriquer un « chez soi », Corinne Duval et Albane Aubry développent une forme chorégraphique où le corps est lui-même une cabane. Un monde à taille réduit, qui se fabrique et donne à voir la possibilité d’une danse partagée entre les deux interprètes, expérience sensible, hommage à la terre, aux éléments, à nos corps vivants. Là où germe le mouvement et la rencontre avec l’espace préparé, se déploient les formes et les couleurs, les sons, à partager avec le public. Et la partage est total puisque les enfants peuvent toucher, voir, au plus près de leur propre corps, ce qui est fabriqué. L’espace est poreux, incluant, multi-dimensionnel, offrant les possibilités de perspectives et rapprochements nécessaires pour la fabrication du regard chez le petit enfant.

Crédits :
Conception : Corinne Duval
Interprétation : Corinne Duval et Albane Aubry
Musique : Matthieu Prual
Lumière : Thibault Galmiche
Régie : Nina Ollive
Coproductions :
Tout petit Festival, CC Erdre et Gesvres (44)
Maison du Livre, Bécherel (35)
Théâtre de Poche, Hédé-Bazouges (35)
Ville de Rennes, Rennes Métropole (35)
CC Val d’Ille Pays d’Aubigné (35)
Conseil départemental d’Ille et Vilaine, Région Bretagne

  • Zèbre
    Solo musical – de et avec Maël Morel – tarifs 6€ et 8€

    6 mars 2022 à 17h – Complexe des Deux Ruisseaux

Un souffle, une vie, le vent,
L’ancrage, le sol, la terre,
Le mouvement, l’air,
L’être, le débit, le mouvant.
Le liant, le temps.

Claquement de doigts, bruit de mains sur corps humain. Homme-sax polyphonique, funambule des silences. Chant diphonique beatboxant le réel. Respiration… Tonicité, vivacité, ça s’accélère pour s’emballer, pas le temps de penser, ça va trop vite, beaucoup trop vite, retrouver son ancrage, ses racines, se calmer… STOP ! Respiration. Avoir le temps ou être dans les temps ? Trouver son tempo ou écouter celui des autres ? Ralentir sans s’arrêter, accélérer sans fuir. Jouer. Jouer. Jouer. Plein ou rien mais jouer.

« Depuis tout petit, les gens de mon entourage me qualifient d’hyperactif, d’énervé…. J’ai toujours eu en moi une énergie débordante. Je cherche encore mon bouton pause. Alors pour me calmer, je respire et je joue avec mes mains, de tout, de rien ».

Crédits :
Artiste, performeur, interprète : Maël Morel
Mise en scène : Bérengère Lebâcle
Mise en lumière + création/réalisation : Anna Geneste
Technicien du son : Ronan Le Corre
Coproductions : compagnie Engrenage[s], ville de Chantepie
Spectacle soutenu par le dispositif de résidences mutualisées de Rennes Métropole

  • L’idole des houles
    Théâtre musical – tarifs 2.50€ et 3.50€

    3 avril 2022 à 17h – Complexe des Deux Ruisseaux

La vie d’Éric Tabarly est une histoire incroyable, digne des épopées antiques. Elle conjugue aventures, exploits, coups du sort, ténacité, personnages hauts en couleur, idéaux et adversité. Cette personnalité populaire et admirée a touché le cœur des français et force encore aujourd’hui le respect. Pourtant, au fond de l’homme robuste, monolithique, sportif, taiseux et incassable se nichait un enfant de 6 ans, pudique, qui était tombé en amour devant le plus beau de voilier : le Pen Duick. Raconter la vie de Tabarly au théâtre n’a jamais été fait. Ce spectacle le fera en usant des artifices du théâtre, pour se rapprocher au plus près de ce qu’était l’homme derrière la figure du héros.

Une vie entière consacrée à chercher le vent dans ses voiles. Un amour inconsidéré pour un bateau qui le touchait au plus profond par la pureté de sa ligne. Éric Tabarly n’a jamais eu peur de rien, ni des tempêtes ni des dangers de l’océan. La seule peur qui l’habitait était celle des enfants, car être parent c’est devenir vulnérable. Ce spectacle est pour eux.

Crédits :
Interprètes : Grégory Truchet, Frédéric Gradette et Pauline Gauthier
Partenaires soutiens : Coproductions : EPCC Théâtre de Bourg-en-Bresse (01), La 2Deuche, espace culturel de Lempdes (63), Festi’Mômes, Questembert Communauté (56), Le Diapason à Saint-Marcellin (38) Soutiens : La Bobine à Grenoble (38), L’Allegro, théâtre de Miribel (01), Le département de l’Ain, La Région Auvergne-Rhône-Alpes, La DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, La SACEM (dispositif Salles Mômes).

  • Week-end à la rue
    Événement intercommunal d’arts de la rue

    3 au 6 juin 2022 – Complexe des Deux Ruisseaux

Les communes de Bourgbarré, Chantepie, Corps-Nuds, Nouvoitou, Saint-Armel et Vern-sur-Seiche s’associent le temps d’un weekend pour l’organisation d’un évènement festif centré autour des arts de la rue : l’occasion d’initier une coopération de territoire en matière culturelle.

Au programme, un cocktail de rendez-vous pour toute la famille : des spectacles gratuits, du théâtre, de la musique, des moments de convivialité et même une randonnée ! Le tout agrémenté de moments musicaux et chorégraphiques avec les élèves du conservatoire de musique et danse du Suet.

Détente musicale à Chantepie

Chantepie accueillera le spectacle “Eau fil de soi” de Pierre-Yves Prothais et Odile Barlier le 6 juin à 17h30 sur la Coulée verte.

Pierre-Yves Prothais est un touche à tout : percussionniste, compositeur arrangeur au sein de plusieurs formations, musicien pour ciné concert… Pourtant, au fil des projets une constante est apparue, à travers le thème de l’eau qui traversait l’ensemble de son travail.
Eau fil de soi est l’expression de cette passion : plus qu’un spectacle, il s’agit d’une expérience sonore, au cœur d’une bulle de nature. Le clapotis de l’eau devient chant, l’instrument résonne telle une respiration et répond aux sifflements d’oiseaux. Une pluie de notes glisse sur le marimba (xylophone), rebondit sur les pots de terre cuite (potophone), ponctuée par le son profond du tambour d’eau : les éléments rencontrent la matière et le temps s’estompe pour un moment partagé suspendu.

Une version duo
La rencontre entre les univers de Pierre-Yves et d’Odile Barlier fut une évidence. Musicienne de flûtes à eau, de lithophone et de tambours d’eau, Odile vient enrichir l’univers d’Eau fil de soi dans une version duo. Elle apporte ainsi ses sonorités atypiques au projet, ainsi que sa voix qui ponctuera les notes de la nature.

Curieux et curieuses, Eau fil de soi vous invite à vous arrêter pour un temps, de vous laisser porter et de poser un regard nouveau sur une musique douce, limpide et rythmée. Une expérience musicale vibrante pour un moment de sérénité et de connexion.

La programmation des six communes.

 

SAISON 2020 - 2021

Une saison malheureusement fortement impacté par la crise sanitaire, mais dont plusieurs spectacles seront reprogrammés sur la saison 2021-2022

  • La Saison prend l’air
    Double spectacles pour le lancement de la saison
    16 septembre – hors les murs
    Concert de poche – de la compagnie de PocheClowneries musicales tout public
    Ce qui aurait pu être un concert comme tous les autres va finalement déraper. Pourtant tout semblait prometteur : deux musiciens, l’un un peu virtuose de la guitare mais surtout naïf et candide ; l’autre, doué pour la contrebassine, mais d’une mauvaise foi cruelle et assumée. Rencontre pour le moins improbable entre virtuosité musicale et pitreries clownesques.
    Retour en images

    Nawak – compagnie El Nucleo

    Cirque de rue
    Véritable OCNI (Objet circassien non identifié), Nawak bouscule, taquine, décontenance avec légèreté et virtuosité technique. L’occasion d’arrêter de se poser 50 000 questions, de mettre son cerveau sur pause et d’ouvrir grand les yeux pour juste vivre l’instant présent et se laisser surprendre par la virtuosité de ce trio acrobatique.
    Retour en images

 

  • Hop ! Trouvé ! – dans le cadre du festival du Grand Soufflet
    Ciné-concert jeune public
    Interrompu suite à un problème technique : à retrouver en 2021-2022
    Ce ciné- concert est un voyage plein de poésie et d’humour qui est proposé aux petits par une grande variété graphique d’un film à l’autre mais aussi par des scenarii autour du « cherche et trouve » qui finalement se rejoignent sur le fond : la quête de l’autre.
    Retour en images

 

  • Panoramique n°1, Éloge du blanc – compagnie la Bobine
    Poétique du corps et textile pour les tout-petits

    Annulé en raison de la crise sanitaire, le spectacle a pu être joué dans les écoles cantepiennes.
    Un travail qui aborde la flânerie, prendre le temps de s’extasier de peu, des endroits où l’on aime être entouré sans être bousculé, où chacun a sa place. Un travail sur la contemplation, le silence, le regard, l’acte en parcimonie. Prendre le temps, se donner le temps de regarder, de toucher, d’éprouver. Pour ne pas perdre nos sensations, nos lignes de vie, nos sillons.

 

  • Cabane – compagnie Dreamcatchers
    Petite forme chorégraphique
    Annulé en raison de la crise sanitaire, le spectacle a pu être joué dans les écoles cantepiennes. Vous pourrez également le retrouver en 2021-2022
    À partir de l’imaginaire de la cabane, celles de l’enfance, de la forêt, de l’exploration sensorielle et des appétits de fabriquer un « chez soi », Corinne Duval et Albane Aubry développent une forme chorégraphique où le corps est lui-même une cabane. Un monde à taille réduit, qui se fabrique et donne à voir la possibilité d’une danse partagée entre les deux interprètes, expérience sensible, hommage à la terre, aux éléments, à nos corps vivants.
    Retour en images

 

  • Paotred – Trio Annie Ebrel, Nolùen Le Buhé et Marte Vassallo
    Dans le cadre de la journée internationale des Droits des femmes
    Concert spectacle
    Annulé en raison de la crise sanitaire
    Marthe Vassallo, Nolùen Le Buhé et Annie Ebrel abordent la Journée internationale des Droits des femmes à rebrousse-poil, puisque leur spectacle est consacré… aux « chansons d’homme » ! Si le choix de ce thème s’accompagne d’un sourire, il n’en correspond pas moins à une véritable réflexion..
    Découvrir en vidéo

 

  • Solos de femmes – double plateau
    Annulé suite à la crise sanitairePode Ser – de et avec Leïla KaPièce chorégraphiquePode Ser est un solo percutant sur la difficulté d’être soi, sur les contradictions de l’être et des multiples identités qui se mêlent en nous.
    Au premier abord on pourrait se dire que l’image hip-hop ne correspond guère à cette silhouette gracile. Pourtant, décidée et tranchante, elle y va, rageuse, et la voilà au combat. Engagée, elle affronte son propre corps et Schubert prête son opus 100 à ce combat rageur et troublant.
    À retrouver en 2021-2022De la mort qui tue – Adèle Zouane
    Récit – théâtre
    Pendant une heure sans sortie de secours, Adèle Zouane nous interroge, nous soulève le cœur et, surtout, nous fait mourir de rire autour du plus macabre des thèmes : la mort. La comédienne défie la mort, danse avec elle, la chante, cherche à la jouer — en attendant de la trouver… Avec elle, sans détour, nous prenons enfin le temps d’y penser et de nous faire à l’idée une bonne fois (pour toutes ?). Quoiqu’il en soit, vous ne pouvez pas vous tromper de chemin : c’est droit devant vous.

 

  • Poupoule – collectif Aïe aïe aïe
    Spectacle musical dessiné
    1er juillet – complexe des Deux-Ruisseaux
    La voix lyrique étonne, bouleverse ou fait rire. Elle est un instrument puissant qui se passe de micro. Elle peut produire à la fois impression de force ou de violence mais aussi de grande douceur. Une porte d’entrée idéale vers la musique pour les plus jeunes. Car même avant la maîtrise des mots, l’enfant perçoit cela, car le chant lyrique est un art dont l’une des caractéristiques est de pouvoir faire vibrer, au propre comme au figuré, et être ressenti directement dans sa chair.

 

 

Les résidences

Tanguy Simmoneau – compagnie La plaine de joie

Tanguy a pu travailler durant une semaine à la création de son futur spectacle : l’Attirail.
Du théâtre d’objet avec pour thématique le cirque. Faisant honneur au personnage de Monsieur Loyal, il se retrouve seul sur la piste à (re)présenter un cirque dont il est le dernier fidèle : à lui alors la charge d’assurer l’ensemble des numéros à l’aide de ses personnages faits de fil de fer et de bidouille. Incarnation de l’homme-orchestre, ou plutôt de son cousin l’homme cirque, il décline d’une main de maître son univers visuel et poétique. Véritable déclaration d’amour à cet univers, pour cet ancien circassien qui a finalement pu réunir ainsi ses deux passions : théâtre et cirque.

Un spectacle à découvrir dans le cadre de la Saison spectacle vivant 2021-2022 !

Retour en images

 

Maël Morel – compagnie Engrenages

Après de nombreuses années de jeu dans des formations instrumentales célèbres et reconnues (Sergent Pépère, Oozband, Mandibul Orchestra…), l’artiste se met au défi dans ce seul-en-scène. Des percussions corporelles au beat box en passant par le chant diaphonique (technique de chant mongole), agrémenté de son jeu clownesque ou de quelques allusions à la capoeira, il propose de découvrir l’intériorité d’un musicien et ses relations ambivalentes avec son art.

Un spectacle à découvrir dans le cadre de la Saison spectacle vivant 2021-2022 !

Retour en images

 

Pierre-Yves Prothais accompagné d’Odile Barlier

Pierre-Yves Prothais tourne le spectacle accoustico-naturel Eau fil de soi depuis plusieurs années. Cette résidence était l’occasion de développer un nouveau format, en compagnie de la percussionniste et chanteuse Odile Barlier.

Un spectacle à découvrir dans le cadre de la Saison spectacle vivant 2021-2022 !

Retour en images

SAISON 2019 - 2020

  • Les Bluecharms, dans le cadre du Grand Soufflet
    Concert
    5 octobre à 20h30 – salle polyvalente du complexe des Deux Ruisseaux

    Vous connaissez la rivière Restigouche, calée dans les belles collines du Nouveau-Brunswick canadien ? On y pratique la pêche à la mouche et on y sert un folk relevé à la sauce cajun, servi avec harmonica, drums, guitares et banjo, qu’on pourrait confondre avec le bluegrass des étendues plus au sud, si l’on n’y chantait pas dans la langue de Jacques Cartier. Les Bluecharms y excellent, et adorent voyager, pressées qu’elles sont de répandre l’exaltant son des Appalaches dans nos contrées.
    Retour en images

 

  • L’Air du large – sortie de résidence
    Spectacle clownesque
    22 novembre – salle polyvalente du complexe des Deux Ruisseaux
    Suite à une résidence accueillie par le service culturel de la Commune, Daniel Berthelot présente la première de son spectacle « L’Air du large », qui suit les aventures poétiques et musicales du clown Octave. Octave rêve de partir en voyage, de traverser la mer, et – qui sait ? – ce qu’il y a au-delà. Pour affronter ses peurs et s’évader, son imagination est sans limite. D’un simple gant, il démarre une aventure en complicité avec le public…
    Un projet étonnant à découvrir pour les petits et les grands rêveurs.
    Retour en images

 

  • Racines – compagnie Gazibul
    Théâtre et danse pour les tout-petits

    6 février – salle polyvalente du complexe des Deux Ruisseaux
    Racines c’est avant tout un duo. Elle parle avec son chant. Lui avec son corps. Pour raconter la même histoire d’un monde clos et généreux qui s’éclaire d’ombres et de petites lumières chaudes. Ils nous invitent à les suivre dans une traversée poétique qui écoute les sons prendre corps et les mots prendre vie. Ces mots forment des bribes de sensations et d’émotions, et ouvrent les portes de petites histoires qui résonnent dans le lointain… ou bien peut-être au dedans de chacun.
    Retour en images

 

  • Yann-Fañch Kemener à l’honneur
    Concert d’Anne Auffret, Youenn Lange et Annie Ebrel
    15 février à 20h30 – Église de Chantepie 
    Yann-Fañch Kemener, figure emblématique du chant breton, grand spécialiste du “kan ha diskan” (chant et contre-chant), nous a quittés en mars 2019. Chantepie a souhaité lui rendre hommage avec un concert réunissant trois célèbres artistes bretons ayant eux-mêmes chanté à de multiples reprises avec Yann-Fañch. Mélodies, cantiques, complaintes et autres gwerzioù nous replongeront le temps d’une soirée dans l’univers si personnel et sensible de Yann-Fañch Kemener.
    Retour en images

 

  • Allez les filles – compagnie Jacqueline Cambouis
    Dans le cadre de la journée internationale des Droits des femmes
    Concert spectacle
    7 mars à 20h30 – salle polyvalente du complexe des Deux Ruisseaux
    Quatre comédiennes-chanteuses-musiciennes de talent au service de ce spectacle vocal a cappella. Quatre artistes complètes sur scène, mais surtout quatre personnalités qui se dessinent par leurs petits excès délirants, difficilement réprimés et irrésistiblement drôles. De Nino Ferrer à Richard Gotainer, en passant par les Beatles, l’énergie de ce quatuor féminin est sans conteste follement communicative.
    Retour en images

 

  • Western – compagnie La bande à Grimaud
    Épopée contée
    4 avril – salle polyvalente du complexe des Deux Ruisseaux
    [Annulé suite à la crise sanitaire du Covid-19]
    Accoudés au comptoir d’un bar country de Montréal, deux hommes, Achille, un breton, et François, un québécois, refont le monde aussi bien qu’ils vident les verres. Libres.
    Déconnectés des flux, des réseaux, de la toile. Grisés de certitudes et d’alcool, ils en sont sûrs : un monde sans attaches numériques est possible. Convaincus d’entrer ainsi en résistance, ils détruisent carte d’identité et cartes de crédit. D’un coup de ciseaux, les deux « héros » rompent effectivement avec leur monde pour se retrouver, malgré eux, plongés dans un western.

 

  • Weekend à la rue
    Événement intercommunal d’arts de la rue
    Du 29 au 1er juin à Chantepie, Corps-Nuds, Nouvoitou, Saint-Armel et Vern-sur-Seiche
    [Annulé suite à la crise sanitaire du Covid-19]
    Au programme, un cocktail de rendez-vous pour toute la famille : des spectacles gratuits, du théâtre, de la musique, des moments de convivialité et même une randonnée ! Le tout agrémenté de moments musicaux et chorégraphiques avec les élèves du conservatoire de musique et danse du Suet.

 

 

Les résidences

Compagnie Ocus

Dans le cadre des résidences d’artistes, au cœur du projet culturel municipal, Chantepie a accueilli la Compagnie Ocus pour un chantier autour de leur prochaine création, le Dédale palace. Le Dédale palace est un spectacle dans un palais des glaces qui interroge nos errances dans ce nouveau monde numérique.

En savoir plus

SAISON 2018 - 2019

  • Nous sommes de passage par la compagnie Si tu t’imagines.
    Vide-grenier poétique, en sortie de résidence.
    29 septembre à 20h – Complexe des Deux Ruisseaux.
    Qu’est-ce que les habits usés racontent de nos histoires ? La clowne, autrice et metteuse en scène Laurence Poueyto a imaginé une braderie qui se transformerait peu à peu en un défilé existentiel où les comédiens-boutiquiers font revivre mille et une existences singulières.
    Retour en images

 

  • Talisk, dans le cadre du Grand Soufflet
    Concert
    7 octobre à 17h – Complexe des Deux Ruisseaux.
    Il est des musiciens dont l’énergie peut soulever des montagnes. Comme promis, le meilleur de l’Écosse celtique est là ! Le trio Talisk a été élu meilleur groupe de l’année et a remporté le MG Alba Scots Trad Music Awards en 2017. Le musicien et leader du groupe, Mohsen Amini, est considéré actuellement comme le tout meilleur joueur de concertina.
    Retour en images

 

  • Montorin, par le Théâtre de l’Intraquillité
    17 novembre à 20h30 – Complexe des Deux Ruisseaux.
    Une employée de l’administration quitte un jour son bureau, pour venir parler à un homme qui préfère ne plus avoir de contact avec le monde qu’elle représente. Poussant le silence jusqu’à son extrémité, son attitude l’oblige à se dévoiler elle-même, en affrontant sa propre intranquillité, et la parole qui en surgit. Un texte qui interpelle chacun d’entre nous, porté par une comédienne poignante, pour un moment de théâtre à vivre absolument !

 

  • Petit cabinet de curiosités du Pays-hors-du-temps, par Leslie Evrad de la Compagnie Zusvex.
    Théâtre d’objets – Tout public, à partir de 7 ans.
    Samedi 9 février – Médiathèque. 
    Basé sur le texte originale de James Matthew Barrie, l’auteur de Peter Pan, le Petit cabinet des curiosités propose une visite guidée de l’île imaginaire où cohabitent Peter Pan, sa bande de garçons perdus, les pirates…
    Guidés par une conservatrice un peu spéciale, les spectateurs (re)découvriront l’histoire de Peter Pan à travers son récit, mais aussi par le truchement d’objets-clés. Autant de vestiges laissés derrière eux par Peter et les siens.
    Retour en images

 

  • Bubbey Mayse
    Concert de musique klezmer, dans le cadre de la Journée européenne des Droits des femmes.
    8 mars – Complexe des Deux Ruisseaux.
    Quatre femmes, quatre personnalités. Les Bubbey Mayse proposent une nouvelle sensibilité musicale autour de la musique klezmer et de la chanson yiddish. Menées par la force du collectif, elles manient ce répertoire venu d’Europe centrale et d’Europe de l’est avec finesse et modernité. Une élégante folie habille ces quatre musiciennes qui, dans une chaleur communicative, racontent leurs Bubbey Mayse, leurs histoires de grands-mères, en toute simplicité.
    Avec la participation de l’école de musique et de danse du Suet, dans le cadre d’un projet culturel autour des musiques klezmer et des cultures yiddish.
    Retour en images

 

  • Boîte à gants, par la Toute petite compagnie.
    Spectacle musical, poétique et burlesque pour les 3-10 ans.
    22 et 23 mars – Complexe des Deux Ruisseaux.
    « Approchez petits et grands, si vous voulez découvrir, ce que deviennent les vieux gants… ». Monsieur Paul et Michel vont de ville en ville, récoltent les gants hors d’usages et oubliés afin de raconter des histoires dans leur grande boîte à gants. Quels rapports entre une bataille intergalactique, un poulailler déjanté, une ancienne vedette du music-hall, une pêche miraculeuse, un couple arachnotransformiste, un après-midi d’hiver ou un jardin secret ? Simplement une seconde vie pour des gants, offerte avec tendresse et poésie, en musique et surtout avec beaucoup d’humour !
    Des comptines tarabiscotées, des chansons, des séquences loufoques et oniriques, des histoires à tiroir à dormir debout ou à jouer du piano couché, voilà tout un monde tiré de la relation et de l’imaginaire des deux personnages…et surtout de leurs trouvailles !
    Retour en images

 

  • Ma Place à table des Frères Pablof
    Ma Place à table est le premier volet d’un projet autour des familles.
    27 avril à 10h30 et 14h – Atrium.
    Je me souviens des repas de familles où, 13 à table, on rajoutait un couvert. Je me souviens du jour où c’est mon petit frère qui a pris ma place près de ma mère. Je me souviens des disputes avec mon frère, pour savoir qui, les jours pairs, serait de corvée de lave-vaisselle. Je me souviens du rire tonitruant de mon grand-père qui me figeait le nez dans mon assiette. Je me souviens ado, de manger à la droite de mon père, de façon à ce que nos regards ne se croisent jamais…
    En interrogeant notre place à table, nous questionnons plus largement l’esprit de famille, sa représentation, sa multiplicité. Tous les ingrédients sont là pour faire du théâtre, pour jouer avec la cuisine familiale, ou l’art d’accommoder les restes !

 

  • Les Frères Jacquard en Jacquaravane
    Dans le cadre de l’événement intercommunal Week-end à la rue.
    23 mai à 19h30 – place des Marelles.
    Les Frères Jacquard, trio de musiciens – chanteurs, improbables, proposent un spectacle mêlant musique et humour, performances vocales et improvisations théâtrales, élégance vestimentaire et extravagance assumée. Amoureux du camping et des grands espaces, les Frères Jacquard décident de transformer l’ancestrale caravane familiale en véritable Olympia sur roulettes : son, lumière, effets pyrotechniques, décor, tout y est ! Un show burlesque à la croisée du concert et du spectacle.
    Avec en première partie un apéro jazz avec l’École de musique et de danse du Suet.
    Retour en images