Zones d’activités

Bulle de dialogue

Zones d'activités

La situation particulièrement attractive de Chantepie a favorisé un développement économique qui s’est traduit par la réalisation de vastes zones d’activités et l’implantation d’entreprises et services.

Géographiquement, Chantepie occupe une place stratégique pour les entreprises. D’une part parce qu’elle est contiguë à la ville de Rennes et d’autre part parce que d’importantes infrastructures routières quadrillent son territoire. C’est ainsi que notre commune compte plusieurs zones d’activités, pôles économiques importants pour le dynamisme de Chantepie.

Le centre-ville

Chantepie a la chance de disposer d’une offre diversifiée en matière de commerces et d’artisanat, dont l’association des artisans et commerçants, Chante.comm’, contribue à l’animation.

Ainsi, le long de l’avenue André Bonnin, rue du Parc, rue des Landes et sur la place des Marelles, vous trouverez boucheries, charcuteries, traiteurs, boulangerie, tabac-presse, salon esthétique, coiffeurs, opticiens, cordonnier, fleuristes, agences immobilières, banques, assurances, auto écoles, pompes funèbres, couture, toilettage pour animaux…

Un commerce d’alimentation d’une surface de 1500 m² présente l’avantage d’être installé en centre bourg. Café, hôtels, restaurants ainsi que des professionnels de la santé sont bien représentés, ainsi que nos artisans, maçons, plombier, garagistes et couvreurs qui complètent la liste.

Les Quatre Vents

Le quartier des Quatre Vents est composé d’une zone d’activités tertiaires. Elle regroupe des activités variées : commerces, entreprise de travaux publics, métallerie, …
À l’avenir s’y ajouteront également des activités tertiaires et des services supplémentaires (garage automobile, bureaux).

Les Loges - Logettes

L’espace commercial des Loges et Logettes longe la route de Rennes à Châteaugiron, futur boulevard urbain. Accessible depuis la rocade de Rennes, des études urbaines sont en cours pour envisager son évolution à moyen terme, de nombreux travaux de voirie étant déjà prévus sur le court terme.
La transformation en quartier mixte (habitat, logement, commerces) des Loges – Logettes permettra de mieux répondre aux questions d’accessibilité.

L'Écopole Sud-Est

Le syndicat intercommunal de la Z.I. Sud-est a été créé dans les années 1960 pour aménager cette zone d’activités devenue la plus grande de Bretagne (elle compte 700 établissements et quelques 14 000 emplois). Il en assure désormais la gestion conjointement avec les trois communes qui le composent, Chantepie, Cesson-Sévigné et Rennes.

Chantepie est représentée dans ce syndicat par Alban Kerboeuf, Président du Syndicat.

Étendue sur 220 hectares et riche de 14 000 emplois, la zone présente de nombreux défis à relever pour la collectivité.

  • Un défi écologique : aujourd’hui encore les eaux pluviales de surface de la zone sont rejetées dans la Vilaine sans être efficacement épurées. Pour mettre un terme à cette situation, le syndicat a décidé de consacrer la totalité de son budget d’investissement, soit actuellement plus de 100 000 €, à la création d’un bassin de récupération et de traitement.
  • Un défi de coopération intercommunale : l’entretien des voiries et réseaux relève toujours de la compétence des communes. Aussi, le syndicat doit-il veiller à ce que les investissements soient réalisés en concertation. Les usagers de la zone seraient en effet pénalisés si par exemple l’effort en matière de signalétique que nous appelons de nos vœux n’était pas conçu et réalisé conjointement par nos trois communes respectives.
  • Un défi d’urbanisme : l’Écopole Sud-Est a certes une vocation industrielle mais les sollicitations des entrepreneurs qui y sont installés et des salariés qui y travaillent concernent également les services (transports, commerces, crèches…). Le syndicat a entrepris la concertation nécessaire pour fédérer les énergies des acteurs tant publics que privés pour que des réponses puissent être apportées à ces nouvelles demandes sociales.

 

En savoir plus

Rue de Cézembre

Pensée et imaginée lors de la réalisation du quartier des Deux-Ruisseaux, elle accueille le long de la route de Châteaugiron des activités artisanales.
Il est envisagé à moyen et long terme de développer de nouveaux espaces économiques, sur le site de la Touche Aury, entre Chantepie et Cesson-Sévigné, et sur le site du “Val Blanc”, autour du garage Atelier du Métro.