Signaler un arbre remarquable ou une haie bocagère

Bulle de dialogue

Le document d’urbanisme permet de protéger les arbres remarquables, qu’ils soient dans un jardin privatif, dans un parc public, dans un alignement sur la voie ou sous forme de haies bocagères pour délimiter les champs.

Aujourd’hui, un certain nombre de haies bocagères ont pu être répertoriées dans le PLUi, mais nous souhaitons actualiser et enrichir cet inventaire grâce à vous !

 

Pourquoi les protéger ?

Parce que ces arbres, isolés ou en alignement, sont des éléments essentiels du paysage cantepien. Ils contribuent à la qualité du cadre de vie. Ils permettent aussi de préserver la biodiversité et peuvent jouer un rôle sur la qualité des sols et des eaux.

Nous vous proposons, jusqu‘au 15 octobre 2021, de nous faire part de vos remarques, photos sur des haies bocagères ou arbres remarquables, qui selon vous, devrait bénéficier d’une protection.

Pour vous aider, voici des critères utilisables pour les arbres remarquables. Nous vous demanderons d’expliquer pour quelles raisons vous proposez cet arbre ou cette haie plutôt qu’une autre. Cela nous aidera pour établir le niveau de protection par la suite.

Comment identifier un arbre remarquable ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte.

Son âge :

L’âge avancé d’un arbre est un paramètre important. Si vous avez des documents type carte postale, gravures ou autres permettant d’estimer l’âge de l’arbre, n’hésitez pas à nous les transmettre !

Éléments visibles indiquant des signes de vieillesse :

  • arbre peu vigoureux (croissance lente, peu de feuilles en saison…)
  • aspect irrégulier du tronc et des branches (présence de bourrelets, tronc creux, contreforts importants…).

Bien entendu, ce critère dépend de l’essence: un if de 500 ans n’est pas exceptionnel, là où un hêtre de 500 ans serait exceptionnel.

 

Critères physiques :

  • La hauteur : ce critère dépend de l’essence. Exemple : une hauteur de 25m ne suffit pas à un pin laricio pour en faire un arbre remarquable, un olivier de plus de 15m est exceptionnel.
  • La circonférence : la circonférence d’un arbre se mesure à 1.3m du sol, dans un plan perpendiculaire à l’axe du tronc. Comme pour la hauteur ce caractère dépend de l’essence. Exemple : un châtaigner de 4m n’est pas exceptionnel alors que c’est le cas pour un érable de Montpellier de plus de 3 mètres de circonférence.

 

Historique et croyances

L’arbre a-t-il un intérêt historique (associé à un personnage historique, témoin de faits historiques, planté lors d’un événement…) ? L’arbre est-il associé à une légende ou à une croyance religieuse ou païenne ?

 

Critères esthétiques

Morphologie et physionomie (aspect tortueux, enlacé, rectitude, forme animale, arbre taillé originalement, couleurs, envergure…), association du ligneux avec le minéral, intérêt paysagé.

 

Critères biologiques

L’arbre a-t-il un fonctionnement original, présente-t-il des adaptations particulières au milieu (a poussé entre deux roches, est intégré à l’habitation…), a-t-il des particularités physiologiques (ex : blanchissement d’une partie du feuillage…) ?

 

Autres critères

L’arbre se trouve-t-il hors de son milieu naturel de répartition ? L’arbre est-il isolé ou intégré dans un peuplement remarquable ?

 

Un arbre présentant un ou plusieurs de ces critères pourra être dit remarquable, cependant cette appréciation laisse aussi une place à la subjectivité.

La haie bocagère : qu’est-ce que c’est ?

La haie joue un rôle important dans la préservation des talus et la gestion des écoulements des eaux puisqu’elle contribue à réduire l’érosion des sols et les inondations.

Elle permet également de limiter les transferts de polluants vers les cours d’eau. Elle a également un effet brise-vent, protégeant ainsi bétail et cultures.

En offrant des ressources à la petite faune elle permet de préserver la biodiversité et peut, selon sa composition, être exploitée pour en tirer du bois de chauffe, voir même du bois d’œuvre.

Enfin, tout comme l’arbre remarquable elle est un élément majeur du paysage et contribue à la qualité du cadre de vie.

 

Faire connaître une haie et/ou un arbre à protéger

Via le formulaire ci-dessous, vous pouvez nous indiquer une haie ou un arbre remarquable :

  • Si vous connaissez son adresse exacte, vous pouvez l’indiquer directement dans le formulaire.
  • Si vous ne connaissez pas son adresse exact, vous pouvez la localiser sur la carte du cadastre ci-dessous et nous indiquer le numéro de parcelle correspondant dans le formulaire (attention à respecter le format “AS 789”).

Signalement de haies bocagères ou arbres remarquables

  • (les références cadastrales se présentent sous le format AS 789)
  • Indiquez ici toutes les informations qui vous semblent pertinentes
  • Déposer les fichiers ici ou