Cœur de ville

Bulle de dialogue

Cœur de ville

Le charme et la proximité de son centre-ville figurent sans aucun doute parmi les atouts de Chantepie. Pour continuer à valoriser et aménager ce centre au service d’un cadre de vie de qualité, la municipalité a lancé le projet Cœur de ville.

Ce projet comporte actuellement trois axes : l’aménagement de l’Entrée Ouest de la ville, le maintien d’un centre commercial en centre-ville et la rénovation des voiries existantes.

Retour sur : les aménagements “Saint-Melaine” (Pôle petite enfance, Pôle social et Maison de Brault) et “îlot Ouest Sologne” (Conservatoire du Suet) sont deux anciens programmes du projet Cœur de ville, aujourd’hui réalisés et en service.

ENTRÉE DE VILLE OUEST

Le projet d’aménagement de l’Entrée Ouest de la ville comprend la réalisation de 252 logements répartis dans 3 bâtiments-îlots dont une résidence-services seniors de 102 logements et 3 villas urbaines. Un immeuble de bureaux d’environ 8 000 m² sera également édifié à l’ouest du programme.

La partie logement du projet s’appelle le Programme Convergences, tandis que la résidence-services senior a été nommée Le Patio Margot. La réalisation de ces programmes a été confiée à l’entreprise Kermarrec Promotion.

En tant qu’aménageur, Chantepie réalise des travaux préparatoires de dévoiement de réseaux, afin de permettre le démarrage des constructions. Ces travaux ont été réalisés en 2018 pour un coût de 186 970 € HT. Le reste des travaux d’aménagement des espaces publics a démarré en juillet 2019. Il s’agit d’aménager les voiries, les espaces verts et le mobilier urbain de l’îlot Ouest-Entrée de Ville, pour un coût total d’environ 1,3M€.

Les programmes Convergences et Le Patio Margot, de Kermarrec Promotion, sont en cours de construction pour une livraison prévue début 2020.

Bureaux Entrée De Ville

CENTRE COMMERCIAL EN CENTRE-VILLE - ÎLOT MARELLES-GRANIER

Ce projet concerne le repositionnement du magasin à l’enseigne Intermarché sur le front de l’avenue André Bonnin, ainsi que la réalisation d’un programme mixte avec environ 150 logements répartis sur trois îlots courants le long de la rue de Provence et du Loroux jusqu’à l’avenue des Deux Ruisseaux.

Suite au protocole signé en janvier 2019 avec Immo’Mousquetaire, ils réaliseront les études préparatoires et les travaux de l’îlot, en association avec Bâti Armor et le cabinet MFR Architectes.

REQUALIFICATION ET RÉNOVATION DES VOIRIES EXISTANTES

L’aménagement d’un centre-ville passe également par l’attention portée aux aménagements existants, et à la pérennisation. C’est dans cet objectif qu’un travail de requalification et de rénovation de certaines voiries a été entamé.

  • La requalification de l’avenue André-Bonnin avec la facilitation du passage des bus, la mise en accessibilité des trottoirs, la rénovation de l’éclairage public pour un gain de 77 % d’économie d’énergie tout en maintenant l’offre de stationnement en centre-ville, afin de soutenir l’activité de nos commerces.
  • La requalification du parvis de l’église et l’aménagement de sécurité autour du parvis avec un enrobé scintillant afin de renforcer l’attention des automobilistes. Le parvis est dénommé parvis Jacques-Hamel pour rendre hommage au curé victime du terrorisme.
  • La reprise des enrobés qui étaient soulevés par les racines d’arbres sur la place de la mairie. La municipalité a fait le choix de dénommer cet espace esplanade Simone-Veil, afin de rendre hommage à une femme ayant survécu à la Shoah et première présidente du Parlement européen.

 

Le coût des travaux de l’avenue André-Bonnin et du parvis de l’église s’élève à 769 000 € TTC. S’y ajoutent 53 000 € TTC d’études globales et 313 000 € TTC de travaux d’assainissement réalisés préalablement.

Dans la même optique, des travaux ont été entamés avenues de Bretagne et de Normandie depuis novembre 2018 :

  • Rénovation du réseau d’eau potable et des branchements sur les deux avenues de Bretagne et de Normandie ;
  • Rénovation du réseau gaz et des branchements sur l’avenue de Normandie ;
  • Aménagement des trottoirs pour les rendre accessibles à tous ;
  • Réalisation de pistes cyclables ;
  • Augmentation des places de stationnement ;
  • Travaux d’enrobés de voirie et de signalisations (et finitions).

 

Le coût global de ces travaux est estimé à 940 000 €.

Esplanade Simone Veil